Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Les financements européens pour le tourisme : c’est possible si les Régions s’y mettent !

Les financements européens pour le tourisme : c’est possible si les Régions s’y mettent !

La Commission européenne a consacré une journée d’information aux financements européens disponibles pour le secteur du tourisme le 20 mars dernier. 500 personnes étaient présentes pour en apprendre davantage sur l’action de l’Union pour le tourisme. Conclusion : les opportunités sont nombreuses mais les clés ne sont pas toujours entre les mains de l’Union puisque les États membres et leurs Régions doivent également se réapproprier cette thématique. La date butoir pour la remise des programmes opérationnels régionaux est fixée à juillet 2014. Dans l’intervalle, il est encore possible d’inciter les Régions à prendre en compte le tourisme et les modes doux dans les documents stratégiques européens.

Feder et Feader : des priorités décidées à l’échelle régionale

Les différentes directions générales de la Commission européenne représentées à cette journée ont rappelé le cadre dans lequel s’inscriront les financements européens 2014-2020 : Stratégie Europe 2020, 11 objectifs thématiques structurants, concentration des fonds sur 4 thématiques parmi les 11… Si ce cadre européen est connu, le contenu de chaque programme opérationnel est à déterminer à l’échelle régionale. Ce sont ces documents qui détermineront le champ d’application du fonds de développement régional (Feder) et rural (Feader). La date limite fixée aux Régions pour rendre leur PO est fixée à juillet 2014 par la Commission, ce qui laisse encore du temps pour les derniers arbitrages et donc la prise en compte (ou non) de certains domaines d’action. Benoit Esmanne, représentant de la DG Agri, précise :

au niveau communautaire, il y a des opportunités pour financer des projets et initiatives de tourisme. Ces opportunités seront saisies ou non au niveau national. Pour le savoir, il faudrait prendre contact avec les autorités pertinentes afin de déterminer si elles souhaitent retenir le secteur touristique dans leurs programmes.

L’action exemplaire de la Bourgogne

La Direction du Tourisme et des Canaux de la Région Bourgogne est fortement mobilisé pour inscrire le tourisme et le vélo dans ses documents de programmation européenne. S’inscrivant dans des logiques de partenariats interrégionaux (POI FEDER), elle participe activement à la dynamique engagée sur le volet « mobilité durable » du Plan Rhône 2014-2020 notamment pour l’achèvement des infrastructures touristiques cyclables et la mise en tourisme sur le bassin de la Saône. Elle relaie avec efficacité la dynamique de « développement de l’itinérance douce » portée par les collectivités ligériennes pour finaliser les itinéraires et la mise en tourisme sur l’amont fluvial de la Loire au titre du Plan Loire 2014-2020. Enfin, elle espère pouvoir mobiliser le fonds de développement régional (FEDER) pour booster le développement du m-tourisme* sur les réseaux d’itinérance cyclables et fluviales bourguignonnes voire le développement de bornes de recharges électriques mixtes et propose aux instances décisionnaires, au titre du FEADER, de favoriser une approche intégrée de développement fluvestre (voies cyclables, ports propres, hébergements et services dévolus aux clientèles d’itinérance). Comment est-elle parvenue à cela ? La Région Bourgogne souligne l’importance des temps d’échange et de concertation qui ont été induits par les dispositifs européens. Elle constate aussi l’attachement particulier des collectivités locales et départementales au vélo comme mode économique de développement touristique. La mobilisation de la Bourgogne est menée pour que l’itinérance cyclable contribue à atteindre les objectifs 2020 de l’Europe. Reste maintenant à travailler et à identifier, avec l’État, les partenariats à mettre en œuvre au titre des Contrats de Plan régionaux et interrégionaux.

Les Régions doivent se mobiliser

L’essentiel des financements qui seront rendus disponibles pour le tourisme à vélo au cours de la prochaine programmation européenne 2014-2020 seront issus du Feder et du Feader. Ces fonds bénéficient des plus grosses dotations et sont gérés à l’échelle régionale. Les arbitrages en Région sont en cours et la place du tourisme à vélo y est légitime et possible, à l’instar de l’exemple bourguignon. Il est encore temps d’agir et de défendre l’inscription du vélo dans les documents stratégiques. La campagne menée par les DRC « Des €uros pour le vélo » a permis de développer des outils à même d’accompagner les collectivités en ce sens. L’équipe des DRC se tient par ailleurs à la disposition des services des conseils régionaux et départementaux désireux de soutenir le vélo pour toute question complémentaire.

* « Le m-Tourisme est l’appellation commune de l’usage des technologies mobiles dans le secteur du tourisme. Il s’agit d’une nouvelle forme d’accès à l’information touristique après l’avènement du e-Tourisme », définition de la DGCIS.

Politiques cyclables