Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Fluvestre : DRC et VNF précisent les attendus de leur partenariat

Fluvestre : DRC et VNF précisent les attendus de leur partenariat

Les membres de VNF et des DRC se sont réunis le 1er décembre à Paris pour échanger sur les enjeux du partenariat entre leur deux réseaux. Les 40 participants ont conclu sur une évidence : fluvial et cyclable sont intimement liés ! 87% du réseau VNF est situé à moins de 5 km d’un itinéraire inscrit au schéma national des véloroutes voies vertes. Partant de ce constat, la journée a dégagé des perspectives de travail concrètes pour le partenariat DRC-VNF et dressé le cap d’une rencontre nationale le 27 mars à Paris.

Des chiffres pour évaluer besoins et priorités

DRC et VNF veulent identifier le lien entre fluvial et cyclable. Ce lien existe déjà dans les faits : des opérateurs vendent des produits combinés vélo & fluvial, certains loueurs de bateaux proposent également des vélos. C’est le cas de Locaboat holidays qui dispose d’un parc de 1 000 vélos. Pour objectiver la réflexion fluvestre de manière globale, DRC et VNF ont croisé leurs données. Résultat ? 87% du réseau VNF se situe à moins de 5 km d’un itinéraire du SN3V, soit 8 000 km du réseau navigable et non-navigable de VNF et de la CNR. 44% de ce linéaire est aménagé en itinéraire cyclable. 35% des 21 000 km du SN3V sont potentiellement superposés à des emprises VNF. Ces chiffres méritent d’être consolidés et affinés mais confirment bien l’importance d’une réflexion commune sur le fluvestre.

Les services : favoriser la mutualisation

Les besoins du touriste à vélo et ceux du touriste fluvial sont relativement proches. Côté services, la question du déploiement de la marque Accueil Vélo auprès des opérateurs touristiques fluviaux mérite donc d’être posée pour les ports, les haltes fluviales, les loueurs, … La valorisation des maisons éclusières de VNF pour les prestataires d’offres touristiques à l’intention des cyclistes et promeneurs est également une piste de travail. Les voies d’eau, bassins de culture et d’histoire, regorgent de points d’intérêt touristiques qu’il serait intéressant de valoriser dans le cadre d’Accueil Vélo. Sur ces sujets, les réflexions seront menées en lien étroit avec Tourisme & Territoires, animateur d’Accueil Vélo en France pour le compte de France Vélo Tourisme.

Réglementation : comment faciliter la réalisation d’itinéraires à l’échelle locale ?

Pour mettre en tourisme des itinéraires fluvestres, encore faut-il encourager leur réalisation. Pour cela, il y a la convention de superposition d’affectation. Cet outil contractuel et partenarial ouvre aux cyclistes la circulation du domaine public fluvial géré par VNF en définissant la répartition des responsabilités entre VNF et la collectivité-partenaire. Un moyen « gagnant-gagnant » d’augmenter la notoriété du territoire et sa voie d’eau. Le manque d’homogénéité dans les modalités proposées à l’échelle locale ou l’impossibilité de classer en voie verte les itinéraires aménagés sur des emprises VNF du fait de la nécessité d’y permettre la circulation des véhicules d’entretien du domaine fluvial sont encore perçus comme des freins persistants. Les conflits d’usages sur ces voies partagées doivent également être traités par une bonne communication. Enfin, alors que VNF maîtrise le foncier sur la plupart des canaux, les rivières présentent davantage de difficultés, notamment lorsque la servitude de marche pied n’est pas respectée. Un partenariat entre les collectivités et VNF est-il de nature à accélérer les démarches, souvent longues, propres aux problématiques foncières en bord de rivières ? Voici une piste de travail supplémentaire.

Le 27 mars : une rencontre nationale sur le tourisme fluvestre

Pour approfondir les réflexions menées lors de cette première réunion de travail, les DRC et VNF organisent une rencontre nationale sur le tourisme fluvestre le 27 mars à Paris. Sur la base des enjeux identifiés le 1er décembre, les deux réseaux vont proposer un programme dense et ambitieux pour donner à ce sujet toute la place qu’il mérite. Territoires, acteurs économiques, représentants de l’Etat et associations d’usagers seront conviés à ce premier rendez-vous du genre.

 Plus d’information sur le tourisme fluvestre et les diaporamas de la journée du 01/12/2016

 

Agathe Daudibon

.

Politiques cyclables