Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités La véloroute V92 : de la Dordogne à l’estuaire de la Charente – Entre promotion touristique et outil de mobilité

La véloroute V92 : de la Dordogne à l’estuaire de la Charente – Entre promotion touristique et outil de mobilité

Extrait de Vélo & Territoires 46

De l’île d’Aix au Périgord vert, de Saintes à la grotte du Quéroy, des villages de pierre et d’eau à Cognac et ses vignes charentaises, la V92 est dotée, sur 250 km, d’un patrimoine naturel et bâti d’exception. Focus sur cette véloroute nationale qui fait l’objet d’une mobilisation des trois départements traversés, avec Marie-Henriette Beaugendre, vice-présidente du conseil départemental de la Charente et présidente du comité d’itinéraire V92.


Interview Marie-Henriette Beaugendre

Vice-présidente du conseil départemental de la Charente, en charge de l’Environnement et des Ressources naturelles, présidente du comité d’itinéraire V92

Pouvez-vous nous présenter la véloroute V92 ?
La V92 est un itinéraire cyclable national, inscrit au Schéma national des véloroutes et voies vertes depuis 2010. La véloroute traverse trois départements : la Dordogne, la Charente et la Charente-Maritime. Elle est dotée d’un potentiel touristique remarquable grâce à son patrimoine naturel (estuaire et vallée de la Charente, Périgord vert…), historique (Saintes, capitale d’Aquitaine au 1er siècle, le site archéologi-que d’Angeac-Charente, la grotte du Quéroy à Chazelles…) et culturel (villages de pierre et d’eau, Cognac et les vignes charentaises, Thiviers, capitale du foie gras en Périgord vert…). La V92 relie l’île d’Aix à la vallée de l’Isle, à proximité de Thiviers, sur 250 km. À terme, l’itinéraire sera majori-tairement composé de cheminement en site propre. La véloroute connecte de grands itinéraires cyclables européens et français : l’EuroVelo 1 La Vélodyssée à Rochefort, l’EuroVelo 3 La Scandi-bérique à Châteauneuf-sur-Charente et Marthon (une section de la V92 est en superposition avec l’EV 3), et la V90 qui s’étend de l’Indre à la Gironde en passant par Limoges et Périgueux.

Localement, que représente la V92 ?
Si l’enjeu principal de la V92 est la promotion touristique de nos territoires, il s’agit également d’un projet important pour la mobilité. L’itinéraire suit en effet la voie SNC F Angoulême-Cognac-Saintes-Rochefort et relie des dessertes TER le long du parcours. La V92, axe cyclable struc-turant, maille nos territoires grâce aux nombreuses boucles cyclotouristiques qui lui sont connectées. Rappelons que nos trois départements concernés sont particulièrement dynamiques sur la question du développement du vélo et qu’il existe une vraie mobilisation de nos territoires sur ce sujet.

Quelle est la nature du partenariat mis en place sur le projet ?
Dès 2015, Charente-Maritime, Charente et Dordogne ont manifesté leur volonté de travailler ensemble pour poursuivre l’aménage-ment coordonné de la V92. En Charente, nous disposons du plus long linéaire réalisé avec environ 100 km. Fort de ce constat et conscient du potentiel de ce projet, le Département a accueilli la première réunion de comité d’itinéraire de la V92, le 9 mai 2016 à Angoulême. Les trois Départements, la Région, les communautés de communes, l’État et les représentants d’usagers ont été conviés. Le but de cette rencontre était de mettre en route une gouvernance partagée sur le projet afin de coordonner des actions de mise en valeur com-munes. Elle a également permis d’instituer 4 comités techniques thématiques : Infrastructure et Signalisation, Marketing et Communication, Services aux usagers, Financements. Le pilotage de ces comités est réparti entre les partenaires du comité d’itinéraire et leurs membres sont composés de volontaires issus des territoires concernés. Le 28 novembre 2016, le comité de pilotage a confirmé le partenariat et l’engagement des trois Départements, de leurs CDT , de la Région et des communautés de communes traversées. Une convention de partenariat est établie pour la période 2017-2018.

Quelles sont les perspectives et quelles seront les prochaines étapes de ce partenariat ?
En 2017, nous allons lancer la phase opérationnelle de nos travaux. La première étape est la création de l’identité de l’itinéraire et sa déclinaison graphique. Des propositions sur ce sujet seront présentées au prochain comité de pilotage de l’itinéraire au printemps. Le souhait est d’inaugurer l’itinéraire avec des continuités provisoires en juin 2017. Il s’agira de mettre la première pierre à l’édifice avant son amélioration progressive jusqu’à obtenir un itinéraire principalement en site propre d’ici 2020. Entre 2017 et 2020, l’itinéraire sera ouvert au public avec toutes les précautions nécessaires à une bonne information sur la qualité de la véloroute et son niveau de difficulté.


Mis à part les travaux en cours sur l’identité, quelles seront les 
premières préoccupations du comité d’itinéraire ?
Une fois l’identité de l’itinéraire adoptée, il s’agira de déployer la signalisation à temps pour l’inau-guration de juin 2017. La Charente a déjà mis en place un jalonnement bidirectionnel de la V92. Il s’agira pour nous d’y ajouter le futur logo de la véloroute. Le déploiement de la signalisation devra également être effectué en Charente-Maritime et en Dordogne, notamment sur les itinéraires provisoires avant que les aménagements définitifs en site propre sur chemins de halage ou ancien-nes voies ferrées soient réalisés. Une attention particulière sera portée à la traversée des villes et agglomérations notamment en lien avec celles qui sont membres du comité d’itinéraire. Une fois la continuité de l’itinéraire garantie, nous travaillerons à la réalisation de Relais informations service (RIS). Enfin, des outils de communication seront développés, à la fois numériques et papier. Le développement du tourisme fluvial est une autre piste de réflexion pour la V92. Il est en effet possible d’allier fluvial et cyclable sur une bonne partie du linéaire entre Angoulême et l’estuaire de la Charente.

 

Propos recueillis par Agathe Daudibon

Vélo & Territoires