Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités L’inscription des véloroutes au SRADDET : un objectif à atteindre pour les territoires à vélo

L’inscription des véloroutes au SRADDET : un objectif à atteindre pour les territoires à vélo

Régions de France l’a confirmé : le vélo pourra bien faire partie des futurs SRADDET. Ces schémas en cours d’élaboration jusqu’en 2019 par toutes les Régions sont une opportunité à saisir pour le développement du vélo dans les territoires. Prescriptifs, ils vont orienter les aménagements à réaliser pour toutes les entités infrarégionales sur plusieurs années. Il est donc essentiel que le vélo y trouve sa place notamment au-travers des schémas régionaux des véloroutes et voies vertes (SR3V), outils de priorisation des itinéraires cyclables stratégiques à l’échelle régionale. Décryptage de ce super-schéma et ses prises en compte possibles du vélo.

Qu’est-ce que le SRADDET ?

Le SRADDET, Schéma régional de l’aménagement, du développement durable et de l’égalité des territoires, vise à donner une vision commune des aménagements à réaliser sur le territoire régional. Il donne pour cela des orientations, via la définition d’objectifs à atteindre et de règles générales à respecter.  Il fusionne plusieurs schémas dans un souci de cohérence territoriale et facilite ainsi les réflexions croisées entre leurs différentes thématiques. Déchets, cohérences écologiques, trames vertes et bleues, intermodalité, transport : le SRADDET concerne des thématiques larges de l’aménagement du territoire dont la mobilité (SRIT, SRI).

Pourquoi intégrer le SR3V au SRADDET ?

L’intérêt est double. D’une part, les documents d’urbanisme locaux devront soit prendre en compte soit être compatibles avec le SRADDET. Ce qui induit une résonnance des dispositions du SRADDET à toutes les échelles locales (PLUi, SCOT, PDU…). D’autre part, on peut penser que les actions d’aménagement territorial verront leur financement conditionné au respect des orientations du schéma. S’assurer d’une inscription du SR3V au SRADDET, c’est donc faciliter toute demande de financement des porteurs de projets cyclables sur le territoire régional.

A quel titre intégrer le vélo au SRADDET ? 

La finalité de ce schéma est d’arriver à une meilleure cohérence entre l’existant et les aménagements à réaliser sur le territoire. Il fixe la stratégie et les ambitions régionales pour toutes les thématiques abordées, en articulation les unes avec les autres. Les véloroutes doivent pouvoir bénéficier de cette mise en cohérence, elles qui sont au croisement d’enjeux divers (mobilité, développement durable, aménagement du territoire, qualité de l’air…). Pour cela, l’appui sur les itinéraires définis comme prioritaires à l’échelle européenne (EuroVelo), nationale (SN3V), ou régionale (SR3V) est nécessaire. Ces schémas ont été pensés pour soutenir la création d’un réseau d’itinéraires cyclables continus pour un maillage harmonieux en Région. Via son volet « Intermodalité et Transports », le SRADDET peut et doit reprendre les priorités régionales en matière de vélo, dont le SR3V.  Ce volet est l’occasion pour les Régions de promouvoir les mobilités douces, véritables solutions d’avenir qui présentent de nombreux avantages : en termes de flexibilité, de santé, d’impact positif sur le cadre de vie, et bien sûr de respect de l’environnement. Le vélo va ainsi dans le sens de la réduction des émissions de gaz à effet de serre visées au niveau international (Accord de Paris sur le climat), européen (Cadre pour l’énergie et le climat à l’horizon 2030) et national (Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, adoptée en 2015). En phase avec ces engagements, l’inscription du SR3V au SRADDET pourra constituer une des réponses apportées par les territoires au changement climatique.

Comment défendre l’inscription du vélo et des SR3V aux SRADDET ?

Si la Région dispose d’un SR3V, elle l’inscrit dans les objectifs ou annexes de son SRADDET. Si ce n’est pas le cas, elle intègre un schéma à partir d’une carte fusionnée ou non par les DRC et engage une démarche de création ou de révision d’un SR3V (voir les cartes des Régions adhérentes aux DRC sur la page suivante ou contacter l’équipe des DRC). Dans tous les cas, elle intègre le SR3V tant au SRADDET qu’au Schéma touristique (SRDTL) pour plus d’efficacité. Collectivités, associations : utilisez les outils DRC et profitez de la concertation mise en œuvre par chaque région pour démontrer la pertinence de prendre en compte le vélo et les SR3V dans les SRADDET.

Lucie Cressonnier

Politiques cyclables