Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Le vélo a toute sa place à prendre en Haute-Savoie

Le vélo a toute sa place à prendre en Haute-Savoie

Nouveau plan départemental d’aménagements cyclables, signature de la convention pour le déploiement de la marque Accueil Vélo, événements vélo. La liste est à la hauteur de l’ambition : faire du vélo une thématique structurante de la Haute-Savoie. L’actualité foisonnante invite à mettre en lumière la dynamique vélo qui se met en place sur l’ensemble du territoire haut-savoyard. Interview avec Chrystelle Beurrier, vice-présidente du département de la Haute-Savoie et présidente des DRC.

  • DRC : Le département de la Haute-Savoie a affiché sa volonté d’accélérer sa politique cyclable, qu’est-ce que cela signifie-t-il exactement ? 

Chrystelle Beurrier : En ce début d’année 2017, la Haute-Savoie a dévoilé un nouveau plan départemental d’aménagements cyclables « Haute-Savoie vélo voies vertes ». Le Conseil départemental soutient les projets des collectivités locales et mise sur la pratique cyclable comme une politique transversale. Au rang de nos priorités figure l’avancement de nos itinéraires cyclables structurants pour proposer une mobilité douce, décarbonnée et respirable au quotidien. Le schéma départemental est clairement défini : la ViaRhôna / EuroVelo 17 depuis les sources du Rhône en passant par la rive sud du Lac Léman jusqu’à Seyssel ; un axe ViaRhôna – Genève appelé « Transfrontalière » ; la Véloroute du Léman au Mont Blanc ; la montée des Aravis ; les véloroutes du sillon alpin V62 / V63 qui permettent de rejoindre depuis la ViaRhôna les rives du Lac d’Annecy en cours d’achèvement complet à horizon 2020 et enfin la section pour repartir en direction d’Albertville en Savoie. Au-delà de son usage touristique, cet itinéraire répond à un enjeu de mobilité, de préservation de nos paysages et de la qualité de l’air. Le Département accompagne également financièrement un itinéraire cyclable sécurisé pour chacun de nos 50 collèges sur une distance de trois kilomètres.

Piste cyclable lac Annecy rive Est Chavoires ©CD 74 / L. Guette
  • Quel budget le Département consacre-t-il à la mise en œuvre de cette politique cyclable ?

Au total, le Département prévoit d’allouer 5 millions d’€ par an sur les six prochaines années à sa politique cyclable. Dorénavant, il financera jusqu’à 80 % (contre 40 % auparavant) les aménagements sur les itinéraires cyclables structurants hors agglomération et jusqu’à 50 % dans les communautés d’agglomération dans un plafond de 300 000 € du km. Cet accompagnement se veut accélérateur des projets des Communes et Intercommunalités à porter la maîtrise d’ouvrage sur des tronçons plus importants. Certains ouvrages d’art et aménagements en bordure des espaces naturels sensibles resteront sous maîtrise d’ouvrage du Département en raison de leurs enjeux environnementaux. Cette nouvelle règle financière nous permettra d’être au plus proche des besoins. Ce n’est qu’en étroite concertation avec les acteurs du territoire que nous pourrons assurer la continuité cyclable en Haute-Savoie.

  • Quels freins rencontrez-vous pour mettre en œuvre cette politique vélo ?

Nous rencontrons notamment des contraintes foncières pour la finalisation de certains axes structurants. Des négociations avec les propriétaires doivent être menées pour définir le tracé de nos itinéraires cyclables. D’autres contraintes, topographiques celles-ci, sont également à prendre en compte car la Haute-Savoie est dotée d’une grande zone de montagne. La traversée des cols ne favorise pas le développement du vélo tous publics comme cela est inscrit dans le nouveau plan vélo du Département. Ces itinéraires viennent en complément de nombreux itinéraires propices à un usage cyclosportif ou de loisirs du VTT notamment.

  • Le 8 juin dernier le Département a signé une convention de partenariat avec l’Union des offices de tourisme et des syndicats d’initiative pour déployer la marque Accueil Vélo en Haute-Savoie. Ce choix s’est imposé naturellement ?

Assurément oui. Le déploiement d’Accueil Vélo piloté par le Département s’inscrit dans la continuité de notre politique cyclable avec des retombées directes pour le tourisme et l’économie locale. Le développement de cette marque nationale est un excellent moyen pour structurer l’offre du tourisme à vélo le long de nos itinéraires cyclables d’intérêt européen, national et départemental. Cela nous permet également d’impliquer les socio-professionnels dans cette démarche départementale. Pour inciter les derniers à intégrer le réseau national de prestataires labellisés Accueil Vélo, le Département prend en charge 110 € ce qui réduit la cotisation à 90 € pour les acteurs haut-savoyards pour les 3 premières années. Aujourd’hui, les socio-professionnels du vélo et du tourisme désireux d’obtenir la labellisation sont nombreux. C’est un gage de visibilité à l’échelle nationale. Le premier camping haut-savoyard a été labellisé le 26 juin.

  • Le Département dispose d’une cellule vélo. Quel est son rôle ?

La création de la cellule vélo était essentielle pour faire du vélo une vraie thématique en Haute-Savoie. Nous venons d’embaucher une nouvelle référente vélo. Elle est en charge des études de faisabilité pour la finalisation de nos itinéraires cyclables en concertation avec les acteurs locaux, ainsi que du volet communication et promotion pour donner plus de visibilité et cohérence à notre offre de grands itinéraires. Les techniciens de l’infrastructure routière complètent cette cellule vélo en assurant le suivi des études des aménagements cyclables et la mise en place de la signalétique claire et homogène sur l’ensemble du territoire haut-savoyard.

Inauguration de la voie verte d’Excenevex ©Mairie Excenevex
  • Un atelier participatif à l’initiative de Thonon Agglomération et la Fête du vélo à Sciez sur Léman ont eu lieu récemment. Comment ces événements s’articulent-ils avec le nouveau plan départemental vélo ?

Ces événements sont caractéristiques de la dynamique qui se met progressivement en place en Haute-Savoie : portée par l’ensemble des acteurs, des élus et techniciens de collectivités et des acteurs privés et associatifs. Ils montrent à quel point les Communes et Intercommunalités s’emparent de la thématique vélo en cohérence avec l’itinéraire qui les traverse. La commune de Sciez était une des premières communes à développer des locations et randonnées sur la rive sud du Lac Léman en associant les splendeurs de proximité à faire découvrir. A l’occasion de la Fête du vélo du 17 juin, l’office de tourisme de Sciez a proposé la location de vélos notamment à assistance électrique et offert de parcourir des boucles pour découvrir le territoire de manière plaisante. 50 % des déplacements inférieurs à 3 km se font encore en voiture dans Thonon Agglomération. L’importance est donc d’assurer la continuité cyclable sécurisée sur notre territoire. C’est un levier pour une meilleure qualité de l’air, la santé publique, le sport au quotidien, le développement touristique et pour faciliter la mobilité aujourd’hui et en direction de nos plus jeunes.

  • Que représente pour vous la participation à un réseau comme celui des Départements & Régions Cyclables ?

La mise en œuvre de cette nouvelle politique cyclable de la Haute-Savoie est portée par le réseau d’échanges, de retours d’expériences et d’expertises des Départements & Régions Cyclables (DRC) dont le Département, ainsi que Thonon Agglomération bénéficient. Le réseau des DRC contribue assurément au succès d’une politique cyclable à l’échelle d’une Région, d’un Département, d’une Intercommunalité ou d’un grand itinéraire. Les Rencontres annuelles et les échanges tout au long de l’année confortent les représentants de collectivités, permettent de mesurer la dynamique de projets sur les territoires et de recueillir les bons arguments pour défendre et faire avancer la politique cyclable. Après l’investissement réalisé par ma commune à Excenevex, ce sont les Rencontres DRC dans la Drôme qui m’ont donné envie de m’impliquer dans ce réseau pour développer une politique durable du vélo en faveur de toute la Haute Savoie et au delà…

Propos recueillis par Dorothée Franke

Schéma & Itinéraires