Départements & Régions Cyclables

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Fréquentation vélo : les chiffres 2017

Fréquentation vélo : les chiffres 2017

Les Départements & Régions Cyclables (DRC) publient le rapport « Analyse des données de fréquentation vélo 2017 » réalisé grâce à la Plateforme Nationale des Fréquentations (PNF). L’année 2017 enregistre un nouveau record : +8 % de passages par rapport à 2016 et +18 % par rapport à 2013 sur les itinéraires cyclables en France. Développée et animée par les DRC, la PNF permet de suivre, visualiser et mesurer la progression, mais aussi de porter les politiques cyclables plus loin dans les territoires.

2017, une nouvelle année record 

La fréquentation cyclable a connu une forte hausse de 2013 à 2014 pour se stabiliser les 2 années suivantes. Elle renoue avec la hausse en 2017 (+8 % par rapport à 2016), tirée vers le haut à la fois par la pratique utilitaire (+8 %) et les loisirs (+6 %). Sur les 5 dernières années, le nombre de passages de vélos enregistrés par les compteurs a progressé de 18 %. À échantillon comparable, le nombre de passages comptabilisés en 2017 atteint un nouveau record. Ces résultats sont à différencier selon les territoires observés.

Une fréquentation souvent impactée par les effets de calendrier et la météo

La fréquentation cyclable reste très liée au contexte calendaire et aux conditions climatiques. Si les ponts sont souvent l’occasion pour une sortie à vélo, les élections présidentielles de 2017 ont freiné légèrement l’activité. Côté météo, juin 2016 apparaît en recul par rapport à 2017 car de nombreux territoires français étaient touchés par des inondations impactant fortement la fréquentation cyclable. La fréquentation cyclable est présente sur l’ensemble de l’année, avec une concentration sur la période d’avril à octobre (72 % des passages de l’année 2017). La saisonnalité de la fréquentation tend à se lisser. Le socle de fréquentation est de plus en plus élevé
et les écarts à la moyenne se réduisent. Cela se traduit par des pics moins importants en période
estivale et un niveau de fréquentation plus élevé toute l’année. Mais cette observation est à différencier selon le type de pratique.

Itinéraires étudiés dans le rapport 2017

Une hausse de fréquentation sur l’ensemble des 8 itinéraires analysés

Le rapport propose l’analyse détaillée de 8 itinéraires du Schéma national vélo. La fréquentation varie entre +12 % et -1 %. La ViaRhôna/EuroVelo 17 bénéficie d’une forte croissance de fréquentation avec +12 % de passages par rapport à 2016. La Vélo Francette/V43 enregistre une hausse de +8 %. La Vélodyssée/EuroVelo 1 est, quant à elle, l’itinéraire à la saisonnalité la plus marquée. La période estivale représente 62 % des passages annuels contre 33 % en moyenne nationale. Après une année 2016, rendue difficile par les inondations du mois de juin, la fréquentation de l’EuroVelo 6 repart à la hausse. En 2017, les compteurs affichent +6 % de passages par rapport à 2016 et +18 % par rapport à 2013.

La mobilité et les loisirs, deux pratiques décalées dans le temps

Les fréquentations utilitaires et urbaines, sont facilement reconnaissables par un profil mensuel plutôt lisse présentant une légère baisse de fréquentation en juillet/août. De la même façon, la fréquentation est assez homogène sur la semaine et connaît un infléchissement le week-end.
La fréquentation de loisirs et la fréquentation rurale ont des profils relativement similaires. Elles présentent un pic en été même s’il tend à s’estomper et une fréquentation hivernale en retrait. La fréquentation est assez homogène sur les jours de semaine mais est en retrait par rapport à la moyenne nationale. Les samedis et dimanches représentent une part plus importante de la fréquentation que la moyenne.

La Plateforme Nationale des Fréquentations, un outil qui se développe

Développée en 2013 par les DRC avec le soutien du ministère de l’Écologie, la PNF a pour objectif de suivre la fréquentation cyclable grâce à la mutualisation de données de comptages automatiques de vélos. 63 contributeurs et 431 compteurs sont analysés dans le rapport 2017 contre 45 contributeurs et 332 compteurs analysés dans le rapport 2015. Les analyses du rapport portent uniquement sur les données exploitables et validées. La validation est réalisée grâce un travail collaboratif entre les DRC et les différents contributeurs. La progression de compteurs analysés permet d’améliorer la fiabilité des observations et de connaître la fréquentation d’un plus grand nombre d’itinéraires et de territoires. Sans la contribution des collectivités qui partagent leurs données de comptages de vélos, cette vision nationale de fréquentation vélo ne serait pas possible.

En savoir plus:

Observatoires